Ryuta Tasaki: Gaim et le piège de Uroboshi

Alors que la série commence à peine, une nouvelle interview nous en apprend plus sur la création de Kamen Rider Gaim au travers de la collaboration entre Gen Uroboshi (le scénariste) et Ryuta Tasaki (le réalisateur). Tout comme la précédente interview, elle est issue du magazine Uchuusen.

Source: Henshin Justice

Uchuusen: Quand avez-vous été contacté pour la première fois pour travailler sur Kamen rider Gaim ?

Ryuta Tasaki:  J’ai reçu un appel de (ndt: Naomi) Takebe vers l’été l’année dernière. Je venais de terminer mon travail sur Akiba Ranger et Nintama Rantarou. A ce moment-là, il avait déjà été décidé que Uroboshi serait au scénario. Les thèmes Samurai, fruits et locks (cadenas) avaient aussi été décidés.

Uchuusen: Mais pourquoi la danse a-t-elle été ajoutée à ça ?

Ryuta Tasaki: La danse était une idée de Uroboshi.  Uroboshi voulait ajouter de jeunes personnages qui grandissent comme éléments de la série. Au long de l’année, vous pourrez voir ces jeunes personnes grandir et évoluer sur la scène. Ils commenceront à voir les choses de manière différente et évolueront vers des adultes responsables. La danse est quelque chose de cool aux yeux des adolescents, mais au plus la série avancera, au plus ils mûriront, et les personnages iront dans des directions différentes.

Uchuusen: Les équipes de danse sont supposées être une allusion à la période Sengoku, n’est-ce pas ?

Ryuta Tasaki: Oui, les personnages utiliseront leurs pouvoirs de Rider pour régler les conflits entre les équipes de danse. Les adultes les voient comme des enfants basiques jouant avec des jouets, mais cela pourra changer.

Uchuusen: Pourquoi (la série) Gaim est située dans une ville imaginaire gérée par une grande société ?

Ryuta Tasaki: C’est aussi à l’initiative de Uroboshi. Kouta va changer de manière drastique, alors ça lui donne plus de place pour sa créativité. Pour cela, une autorité supérieure au dessus de Kouta et des autres était nécessaire.

Uchuusen: Que pensez-vous alors du travail de Uroboshi sur Kamen Rider jusqu’à maintenant ? Sachant qu’il débute sur le sujet.

Ryuta Tasaki: Étrangement suffisant, c’est très basique au début. Je pense que c’est très accessible pour les nouveaux téléspectateurs d’ailleurs. Mais même si les premiers épisodes sont facilement accessibles, il y aura beaucoup de rebondissements à venir, c’est juste un piège habile.

Uchuusen: Avez-vous demandé à Gaku Sano de jouer d’une certaine manière ?

Ryuta Tasaki: C’est surtout le travail de Uroboshi, car il est le scénariste. Je voulais vraiment qu’il joue un personnage amusant, après Haruto dans Wizard qui était le type beau et sérieux.

Naomi Takebe, productrice entre autres de Kamen Rider Ryuki, Blade, Kabuto, OOO et Gaim.

Uchuusen: Et concernant Takebe ? Avait-elle des requêtes particulières ?

Ryuta Tasaki: Depuis Kamen Rider W, les séries de Rider avaient majoritairement 2 Riders. Takebe voulait mettre cette idée de côté, afin de privilégier plusieurs Riders. Takebe veut créer une toute nouvelle image pour Kamen Rider. Uroboshi qui adore Kamen Rider Ryuki (ndt: hmm hmm) au travers de ses nombreux Riders était aussi une bonne idée. Alors Takebe nous a dit d’utiliser plusieurs Riders et de faire de Kamen Rider Gaim une série proche d’un drama.

Uchuusen: Qu’est-ce cela fait de réaliser l’épisode pilote d’un Kamen Rider après si longtemps ?

Ryuta Tasaki: J’ai travaillé sur quelques épisodes de Wizard, ça fait du bien de travailler avec l’équipe de Kamen Rider. Mais en être le réalisateur principal est un peu plus difficile, quand vous devez superviser un autre réalisateur vous voulez quand même qu’il conserve la même technique de tournage. Tout le monde a cependant sa propre vision et interprète le script différemment. Et les acteurs qui n’ont jamais joué dans une série Kamen Rider ne sont pas forcément capables de conserver ce style, ce qui leur donnent une charge de travail plus importante.

Uchuusen: Quel est votre objectif personnel avec Gaim ?

Ryuta Tasaki: Je pense que c’est la série avec laquelle nous pouvons changer Kamen Rider en quelque chose de mieux. Mais le problème, c’est que cela ne dépend pas de moi. Il y a tellement de facteurs qui peuvent faire de cela un succès. Le staff technique, les équipes derrière les jouets et les gens dédiés de la création. Tout le monde doit mettre tout son poids afin de faire de cela un succès. Pour cela nous avons emprunté des éléments qui ont fait le succès de précédentes séries. Takebe a demandé à Uroboshi de revenir aux bases du début de l’Ere Heisei. Ensemble, nous avons mis de nombreuses références dans les deux premiers épisodes. Part exemple, le grand nombre de Riders comme dans Ryuki ou la Smart Brain de Faiz avec la Yggdrasill de Gaim. Les gens qui aiment Kamen Rider pourront relever ce genre de références. Mais la vérité est qu’il s’agit d’un piège d’Uroboshi. Il met en place une histoire que la plupart des fans ont l’habitude de voir, juste pour la casser avec de nouveaux rebondissements surprenants. Il ne suffit pas de reprendre les éléments qui ont fait le succès des séries précédentes, ce n’est pas intéressant alors autant regarder ces séries à la place.

Ryuta Tasaki

Uchuusen: Comment avez-vous réagi quand vous avez vu pour la première fois le design de Gaim avec ses Orange Arms ?

Ryuta Tasaki: Uroboshi était très surpris. Mais moi, j’étais habitué. Je me souviens avoir été surpris quand j’ai vu Ryuki pour la première fois, puis Faiz. Maintenant, j’attends le costume définitif pour voir comment Takaiwa bouge avec. Même si un design est cool, ça ne sert à rien si on ne peut pas le rendre cool en mouvement. C’est notre travail de le rendre cool, même s’il ne l’est pas au départ. Je dois admettre que les oreilles ‘banane’ de Baron sont choquantes. Je n’aurais jamais cru pouvoir associer des fruits avec des armures pour un jouet. Mais c’est la beauté de la chose. Comment en faire quelque chose intéressant et amusant pour les téléspectateurs ?

Uchuusen: Qu’est-ce qui doit ressortir selon-vous de l’épisode 1 ?

Ryuta Tasaki: Sans doute la première scène. Gaim à cheval était beaucoup plus cool que je pouvais l’imaginer. Vers juillet, quand il était certain que Gaim allait utiliser une armure-fruit, nous devions arriver à rendre la séquence de transformation intéressante. C’est une autre chose dont je voudrais que les téléspectateurs prêtent attention, c’est le nombre de Riders que nous montrons. Je suis sûr que vous trouverez votre préféré parmi eux. Pour le moment, le plus populaire d’entre eux parmi l’équipe technique est Gridon. Je suis confiant sur le fait que les adultes aimeront aussi Gridon, sans doute parce que c’est un personnage auquel ils pourront s’identifier. Faites attention à Gridon et aux débuts du personnage.

Uchuusen: Pour terminer, avez-vous des commentaires concernant le prochain film Sengoku Movie Taisen ?

Ryuta Tasaki: Il célèbrera le 15ème anniversaire de l’Ère Heisei de Kamen Rider. Les quatorze précédents Riders y apparaîtront en tant que Riders divins. J’attends vraiment cela. Nous avons utilisé le décor de style Edo des studios Toei de Kyoto pour une scène très spéciale.

A propos de Ukyo


Fan de tokusatsu depuis très (trop ?) longtemps, j'ai découvert Kamen Rider il y a une dizaine d'année avec Kamen Rider Ryuki et Faizu. J'espère faire profiter cette passion au travers de mes articles :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *