Kamen Rider Fourze et Gaban inventent le crossover éducatif

Kamen Rider Fourze et Uchuu Keiji Gaban

Alors que Kamen Rider Wizard est la série du moment, Kamen Rider Fourze fait un mini comeback sous la forme d’un cross-over éducatif avec Gaban (X-Or) pour le planétarium de Saitama (à proximité de Tokyo).
En effet, depuis le 27 avril, le jeune public peut y découvrir les deux  héros raconter l’histoire du programme spatial Voyager 1 dans un moyen métrage de 50 minutes appelé ‘Golden Disk wo mamore !‘ (‘Protégeons le Golden Disk !‘).

Voyager 1 est la première des deux sondes du programme Voyager lancées en 1977. Sa mission principale était d’étudier les planètes géantes Jupiter et Saturne. C’est la première sonde spatiale qui a fourni des images détaillées des lunes de ces deux planètes. Voyager 1, qui serait aux confins de notre système solaire1, en passe d’en franchir les limites, continue de collecter des données scientifiques. D’ici 2020, les instruments doivent être progressivement arrêtés pour faire face à l’affaiblissement de la source d’énergie électrique fournie par les trois générateurs thermoélectriques à radioisotope. Voyager 1 ne sera plus capable de transmettre de données au-delà de 2025. Ce n’est pas leur source de plutonium qui leur fera défaut mais les thermocouples qui convertissent la chaleur issue du plutonium en électricité. Au 29 novembre 2012, la sonde est à environ 122,60 UA du Soleil et à environ 123,40 UA de la Terre.

Le terme ‘Golden disk’ (aussi appelé ‘Golden Record‘) fait référence au contenu de la sonde, qui en complément des instruments de mesures scientifiques, contient un disque d’informations en cas de découverte de la sonde par une civilisation extra terrestre:

Le Voyager Golden Record est un disque embarqué à bord des deux sondes spatiales Voyager, lancées en 1977. Ce disque contient des sons et des images sélectionnés pour dresser un portrait de la diversité de la vie et de la culture sur Terre, et est destiné à d’éventuels êtres extraterrestres qui pourraient le trouver.

Tout comme son précurseur la plaque de Pioneer, il s’agit d’une « bouteille à la mer interstellaire », les chances pour que ces disques soient retrouvés étant extrêmement faibles. De plus, s’ils l’étaient, ce serait dans un futur très lointain : les sondes Voyager ne se retrouveront pas à moins de 1,7 année-lumière d’une autre étoile avant 40 000 ans. Donc, plus qu’une tentative sérieuse de communication avec des extraterrestres, ces disques ont un sens symbolique.

Sur le couvercle du vidéodisque est gravé le schéma explicatif du mode de lecture ainsi que les symboles inscrits sur la plaque de Pioneer. Le disque lui-même comprend de nombreuses informations sur la Terre et ses habitants, allant des enregistrements debruits d’animaux et de cris de nourrisson, jusqu’au bruit du vent, du tonnerre, ou d’un marteau-piqueur. Sont aussi compris les enregistrements du mot « Bonjour » dans une multitude de langues, des extraits de textes littéraires et de musique classique et moderne.

Une source d’uranium 238 (choisi pour sa période radioactive de l’ordre de 4,5 milliards d’années) est également embarquée à bord des sondes, permettant de déterminer le temps écoulé depuis le lancement par datation radioactive.

Pour les personnes intéressées par ce cross-over, il est diffusé une fois par jour du mardi au vendredi, puis deux fois les week-ends et jours fériés.

Source: JE FusionWikipedia (Voyager 1), Wikipedia (Golden Disk) et le site du planétarium de Saitama

A propos de Ukyo


Fan de tokusatsu depuis très (trop ?) longtemps, j'ai découvert Kamen Rider il y a une dizaine d'année avec Kamen Rider Ryuki et Faizu. J'espère faire profiter cette passion au travers de mes articles :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *