Archive for: août 2013

SH Figuarts Kamen Rider Blade: la review !

Sortie le 24 août 2013, voici disponible la version Figuarts de Kamen Rider Blade !

Disponible au prix de 3990 yen, elle comprend plusieurs lots de mains, ainsi que les premiers sets de cartes et les effets spéciaux permettant de mettre en scène les attaques de cette version du personnage. La version ‘King Form‘ étant déjà planifiée ainsi que le Blue Spader (sa moto), la version ‘Jack Form‘ est à prévoir…

Source: Great Skeleton

Lire la suite →

Décès de Toru Hirayama, un des pères de Kamen Rider

Entre deux nouvelles annonces sur le prochain Kamen rider, une triste nouvelle pour les fans de la franchise est tombée. En effet, un des grands noms de la Toei, Toru Hirayama (平山 亨) nous a quitté le 31 juillet d’une insuffisance cardiaque. Plus qu’un producteur, il a fait des choix cruciaux permettant d’installer durablement la franchise Kamen Rider et le Toku en général à la télévision. Il aura fait part de nombreuses anecdotes dans de nombreux ouvrages, notamment sa dernière biographie ‘Dernières volontés et testament d’un producteur pleurnichard‘ (泣き虫プロデューサーの遺言状, en japonais, en vente sur Amazon.co.jp).

Né en 1929 à Tokyo, Toru Hirayama est l’ainé d’une famille de quatre enfants. Son père travaillant au ministère des transports, il va passer toute son enfance entre Tokyo et Nagoya. En 1944, il est enrôlé dans les brigades de construction et de construction des abris anti-aériens. En 1947, après la guerre, il intègre d’abord le collège anglais d’Aoyama puis l’université de Seikei pour étudier les sciences politiques et l’économie. Suite à une réforme du système scolaire japonais, il peut alors présenter le concours d’entrée à l’Université de Tokyo (la fameuse Todai) qu’il intègrera, en même temps qu’un certain Atsuo Okunaka (né en 1930, décédé en 2012), futur réalisateur avec qui il produira de nombreux Toku, comme Kamen Rider V3, Zaborger, Akumaizer 3, Ganbare Robocon et Uchuu Keiji Gaban (X-Or). Dès lors, Hirayama décide d’orienter sa carrière dans les médias. Il fait de nombreux stages dans différentes sociétés de productions mais cela se solde par un échec jusqu’à l’obtention de son diplôme.

Michio Konishi

Michio Konishi

C’est en  1954, après un premier essai infructueux, qu’il obtient son diplôme universitaire en Histoire de l’Art. Il décroche alors un stage de trois mois à la Toei, où il retrouve d’anciens camarades de classe comme Michio Konishi, (futur réalisateur de Giant Robo, Sukeban Deka, Kamen Rider Black, de la trilogie des Space Sheriff  et une très grande partie des Metal Heroes), Tan Takaiwa (producteur de Uchuu Kara no Messeji/Sankukai et de nombreux films de Chambara) et Takaharu Saeki (réalisateur et directeur des effets spéciaux pour Ultraman, Petonton mais aussi sur Kamen Rider Super One, Spiderman, Robot 8 Chan, Bibyun…) Il commence alors sa carrière en temps que directeur adjoint dans les studios de Kyoto, spécialisés dans les films en costume, dirigés par Matsuda Sadatsugu. C’est en 1963, à l’âge de 34 ans,  qu’il réalise le drama ‘Zenigata Heiji‘ et ‘San-biki no rōnin’ l’année suivante puis ‘Kabe no naka no yarō-domo’ en 1965. Dès lors, et sous la direction de Shoji Matsumura, il sera partie prenante de la création du producteur fictif Saburo Hatte (八手 三郎 ou Saburo Yatsude) qui signera dès lors une grande partie des productions Toei dans le domaine du Tokusatsu. En décembre 1965, Hirayama retourne à Tokyo. Devant le succès grandissant de la télévision face au cinéma, la direction de la  Toei le nomme directeur adjoint pour la télévision. Dès 1966, il va s’associer à Shinichi Miyazaki pour lancer la série Akuma-kun. Dès lors, il va enchainer les productions Toku avec Captain Ultra, Kamen no ninja Aka-Kage et Giant Robo en 1967. Il sera aussi à l’origine de Judo Ichiyokusen, qui mettra en scène des combats de Judo d’où certaines mimiques seront reprises dans Kamen Rider, et où il rencontrera un certain Tetsuya Nakayashiki.

Kamen Rider Ichigo

C’est à cette période qu’il se rapproche de Shōtarō Ishinomori, qui voulait alors adapter son manga Skullman. Jugé trop violent pour le public visé, il révise sa copie, assisté de Hirayama, en adoptant le design d’une sauterelle pour le héros, sur les conseils de son fils.

C’est ainsi que se lance la production de Kamen Rider, dont la diffusion commencera en avril 1971.

Hirayama prendra une part active dans le choix de continuer la série après l’accident de Hiroshi Fujioka sur le tournage de l’épisode 10 de Kamen Rider, et proposer la création de Nigo, car alors, dixit Hirayama, ils « n’ont pas les moyens de briser le rêve des enfants tout-puissant ». En parallèle, il participera au lancement en 1975 de Himitsu Sentai Goranger puis de la suite des Super Sentai

A suivre…

Source: Wikipedia, Amiami, Kamen Rider Wikia, Igadevil, Yomiuri